Rendez-vous avec Edward aux mains d’argent...


Mesdames et messieurs, aujourd’hui était un grand jour…
Et j’ai l’honneur et le plus grand plaisir de vous informer que c’est avec courage et bravoure que Damien a affronté cette épreuve qui l’attendait ! 

De quelle épreuve je parle ?!

La plus grande, la plus redoutée, celle que la plupart d’entre nous évite à tout prix… Je veux bien sûr parler du rendez-vous chez le coiffeur chinois !!

Car imaginez vous la scène :
1   Vous entrez chez le coiffeur, plein d’espoir, mais le verdict est sans appel : aucune personne ne parle anglais.
  On vous demande alors de choisir parmi plusieurs prix, dans votre tête le déclic est immédiat : ils me demandent si je veux un shampoing et une coupe, une couleur, ou juste un brushing. Mais non non non ! Ne vous méprenez pas, chaque coiffeur du salon est associé à un tarif spécifique selon son niveau de maitrise des ciseaux (véridique !), et c’est ce tarif-ci que l’on vous demande de choisir.  
  Inutile de vous dire qu’avant de comprendre cela, vous mettez un petit peu de temps. Mais à la seconde où vous saisissez la « subtilité », votre réponse est immédiate : « je prends le plus cher (pitié ?!) !!!! »
4    On vous emmène alors au fond de la salle pour faire votre shampoing (normal), mais les sièges ne sont pas comme d’habitude : il s’agit plutôt de « lits » et vos pieds sont presque plus hauts que votre tête. Le problème, lorsque le coiffeur souhaite vous nettoyer sous la tête, vous devez alors pencher la tête en avant, ce qui revient – compte tenu de la position – à faire une petite série d’abdos…
5    Et ensuite, le moment fatidique arrive : le coiffeur sort sa paire de ciseaux et vous parle en chinois. C’est le moment que vous redoutiez, vous savez qu’il vous demande quelle coupe vous souhaitez… Mais comment lui expliquer ?! Seul moyen : le mime. Puis vient alors la prière, puis l’attente. Chaque coup de ciseau est un calvaire. Vous avez peur, peur de ressortir avec la même tête de Playmobil qu’ils ont tous quand ils sortent de cet endroit.

Ca y est, vous imaginez bien ?! 

Bon, finalement, notre Edward aux mains d’argent chinois (qui n’était d’ailleurs pas beaucoup plus confiant que Damien… rassurant !!), s’en est plutôt bien sorti. Ce n’est pas la coupe du siècle, mais au moins, pas de tête de Playmobil pour notre brave viking.

En exclusivité, rien que pour vous, extrait des 30 minutes les plus longues de la vie de Damien :

Damien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram