Iraq Al Amir - Barrage de Kafrain 🚮🚮🚮

Chloé étant au Sénégal, j'en profite pour participer à une randonnée à vélo de 55 kilomÚtres reliant Amman au barrage de Kafrain avec trois autres français d'Amman.
La randonnée, organisée par Cycling Jordan, un magasin de vélo qui organise toutes les semaines des circuits aux alentours d'Amman, fut pleine de surprises.

En commençant par la rĂ©servation durant laquelle la vendeuse m'a clairement alarmĂ© sur la difficultĂ© de cette randonnĂ©e et sur la nĂ©cessitĂ© de ne pas ĂȘtre dĂ©butant en la matiĂšre. Surpris mais clairement motivĂ© par ce challenge, j'en ai informĂ© mes compatriotes afin de les prĂ©parer Ă  ce qui devait ĂȘtre le tour de France de VTT !

Nous arrivons donc vendredi matin Ă  9H00 prĂ©cise devant le magasin. Nous avons limite hĂ©sitĂ© Ă  manger une portion de pĂątes Ă  6H du matin pour ne pas ĂȘtre en manque d'Ă©nergie, c'est vous dire l'Ă©tat d'esprit dans lequel nous Ă©tions. Seulement lorsque nous avons vu le groupe et les diffĂ©rents profils qui le composaient, nous avons commencĂ© Ă  sĂ©rieusement douter de la vĂ©racitĂ© des informations fournies par la vendeuse la veille.

Nous partons avec la demi-heure de retard jordanienne (aprĂšs plus d'un mois ici, on commence Ă  s'y faire) et sortons d'Amman. La ville d'Amman n'est pas adaptĂ©e Ă  la pratique du vĂ©lo et ses habitants n'y sont pas du tout habituĂ©s. De plus, elle est constituĂ©e de collines donc de montĂ©es et de descentes. Vous voyez oĂč je veux en venir ? MontĂ©e, descente, montĂ©e, descente ! Physiquement c'est dur mais ça en devient agaçant quand, Ă  chaque montĂ©e, nous devons attendre les derniers, parfois jusqu'Ă  trente minutes.






Passé outre le rythme de croisiÚre, nous profitons pleinement de la magnifique vue au milieu d'immenses dunes dans la vallée du Jourdain, armés de nos VTT de compétition.





AprĂšs trois bonnes heures de vĂ©lo (dont 50% Ă  l'arrĂȘt), nous nous arrĂȘtons manger Ă  Iraq Al Ameer au niveau d'un vestige romain puis passons par un village bĂ©douin avant d'atteindre la destination finale : le barrage de Kafrain. Un village construit essentiellement dans le cadre d'un tournage de film est prĂ©sent juste Ă  cĂŽtĂ©. Aujourd'hui, il est totalement inhabitĂ©...



Notre retour initialement prĂ©vu Ă  14H00 fut plutĂŽt vers 17H. Il nous avait pourtant dit "on sera de retour Ă  14H00 INCH'ALLAH..." (littĂ©ralement "Si Dieu le veut"). Apparemment, il ne voulait pas 😉


PS : Les photos ont été prises avec mon iPhone... Désolé pour la qualité !

Commentaires

Articles les plus consultés